Critères à prendre compte lors d’une estimation immobilière

Publié le

Critères à prendre compte lors d’une estimation immobilière

Une estimation immobilière est la première étape qui va vous donner un ordre de prix pour vendre votre logement. Néanmoins, cette estimation ne se fait pas au hasard, elle prend en compte des critères objectifs. Certains points sont à prendre en considération tandis que d’autres risquent de vous désavantager. Voici quelques éléments de réponse pour y voir plus clair.

 

Les critères qui favorisent l’estimation immobilière

 

Bien sûr, chaque maison et chaque appartement affiche une valeur vénale qui lui est propre. C’est pourquoi il est important de faire une estimation immobilière avec des critères les plus précis et le plus objectif possible.

 

Les 3 grands principes à prendre en compte sont : l’emplacement, l’orientation du logement et le nombre d’étages pour un appartement.

L’emplacement géographique est LE critère à ne pas oublier pour estimer votre bien immobilier.

On va alors prendre en compte si le logement est bord d’une rue, d’une avenue, on prend en compte également le quartier et l’environnement général (proximité des commerces, des écoles, des transports en commun)

 

Ensuite, l’orientation du logement est le 2nd point important en effet, ce point détermine la luminosité de votre maison ou de votre appartement. Avec une maison qui donne au sud et sur un jardin, vous êtes certain que sa valeur vénale va s’accroître.

 

Le nombre d’étages est davantage une question de confort, mais qui compte beaucoup, surtout quand vous vivez dans de grandes villes comme Paris où le marché immobilier est très tendu.

Si votre logement se situe au rez-de-chaussée, son prix ne sera évidemment pas le même que celui qui est au 4e étage, sans ascenseur.

 

D’autres critères permettent d’affiner votre estimation immobilière :

  • La superficie de votre bien : surface habitable, mais aussi volume des pièces et hauteur sous-plafond.
  • Les qualités de construction : qualité de l’isolation, respect des normes de sécurité, etc., état général, ancienneté du logement.
  • Prestations externes : gardiennage, installation d’un système de sécurité (interphone, digicode, télésurveillance)

 

Les points qui favorisent votre bien

 

En revanche, certains facteurs s’avèrent défavorisant pour votre logement.

Si possible, essayez d’y remédier avant de mettre en vente votre bien ou discutez avec le vendeur pour négocier le prix.

 

Voici ces facteurs qui ne participent pas à la valorisation de votre bien :

  • Nombre d’étages sans ascenseur
  • Nuisance sonore (près des transports ou proche d’une cour d’école)
  • Charges élevées
  • Vis-à-vis trop prononcé
  • Chauffage électrique
  • Parties communes en piteux état ou mal entretenues
  • Travaux à prévoir.

 

A contrario, d’autres facteurs mettent en valeur votre bien et participent à augmenter sa valeur vénale : luminosité et ensoleillement, présence d’une alarme, très bon état intérieur, présence d’un espace vert proche (jardin, parc, square), isolation de qualité (double vitrage).

 

Tous ces points à prendre au sérieux et à mettre dans la balance au moment où vous allez définir votre estimation immobilière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article